67 Bas-Rhin
/
7ème Circonscription

Virginie JORON

J’ai l’immense honneur d’être candidate aux élections législatives pour la circonscription 7 du Bas-Rhin et de porter ainsi la voix de milliers d’Alsaciens qui ont soutenu Marine le 7 mai. Des milliers d’Alsaciens libres, indépendants, courageux, confiants dans l’avenir et dans les immenses ressources morales de notre peuple. Des hommes et des femmes qui ne cèdent pas aux sirènes du « Système », qui ne se font pas manipuler par les médias connivents. Je porte la voix d’hommes et de femmes qui aiment leur terre, qui aiment la vie et qui s’inscrivent dans l’histoire et la Tradition millénaire de notre grand pays et de nos belles régions. Les hommes et les femmes du terroir. Ceux qui cultivent leur potager et se baladent en forêt avec leurs enfants. Ceux qui se ressourcent sur l’extraordinaire site sacré du Mont Saint-Michel de Saverne et, en rentrant le dimanche soir, qui partagent une flammekueche en famille. Ces hommes et ces femmes qui sont ouverts sur le monde mais savent d’où ils viennent et savent ce qu’ils sont.

 

Oui, nous sommes ouverts sur le monde !
Nous respectons toutes les cultures, toutes les origines, toutes les religions. Mais nous sommes conscients de notre identité et fiers de notre culture. Mon grand-père était vietnamien. Volontaire dans l’armée d’Indochine, gaulliste et républicain. Marié avec une française de métropole, il a donné à ses enfants des prénoms français et leur a transmis l’amour de la France. Je suis née en Champagne, j’ai grandi dans le Var, et j’ai vécu à New York. Comme tant d’Alsaciens qui ont fait rayonner notre culture sur tous les continents, le monde, je le connais. Mais je préfère ma région, mon pays.

 

Oui, nous sommes profondément européens !
Nous sommes même les seuls, vrais européens sur l’échiquier politique français. Nous sommes ceux qui veulent que l’Europe soit prospère, que l’Europe soit libre et surtout, qu’elle reste Européenne face aux superstructures mondialistes et à la submersion migratoire. Comment pourrait-on vivre en Alsace et ne pas se sentir européen ? Comment pourrait-on nier les liens qui nous unissent avec nos voisins ou renoncer aux classes bilingues, au travail frontalier, à la Forêt Noire ? Les accusations de nos adversaires sont aussi insensées que mensongères. Nous sommes pour la Grande Europe, celle chère au Général de Gaulle, qui va de Brest à Vladivostok. La coopération européenne est essentielle mais le bon modèle n’est pas celui de l’Union européenne, une superstructure pléthorique, inefficace, couteuse et extrêmement rigide.

 

Oui, nous sommes profondément localistes !
L’Alsace, n’est pas une entité sans âme perdue dans un millefeuille administratif. L’Alsace c’est une culture exceptionnelle, une tradition ancienne, une nature majestueuse, un subtil équilibre confessionnel. L’Alsace c’est une langue, c’est le Marché de Noël, la Crèche, les Feux de la Saint-Jean, notre cuisine, nos vins, nos villages fleuris. Oui, nous sommes favorables au maintien du Concordat ! Cela fait partie de notre histoire et de notre identité.

 

Le 7 mai, la majorité de nos compatriotes a choisi la continuité. Elle a élu comme Président de la République un ministre de François Hollande à qui se sont ralliés des hordes impressionnantes de barons de droite et de gauche, notamment ceux qui se présentent contre nous dans cette circonscription. Il est donc essentiel que nous puissions être suffisamment nombreux à Paris pour que la voix de ces millions de français soit entendue et que l’Assemblée Nationale ne soit pas une simple chambre d’enregistrement dont toute dissidence serait bannie. Vous avez été 46,6% à soutenir notre mouvement dans cette circonscription. Vous êtes l’avant-garde de l’insoumission, les irréductibles défenseurs de notre patrimoine, un cauchemar pour le « Système », un modèle pour nos jeunes et un espoir pour tant de nos compatriotes. Ne lâchez rien ! Il en va de notre liberté ! Il en va du futur de nos enfants !

 

Virginie Joron

Lire la suite
  • Biographie
    Née en 1973, Virginie Joron est diplômée en droit et titulaire d'un DESS Police, Sécurité et Droits fondamentaux de la personne de l'université de Nice Sophia-Antipolis avec le soutien d’un mémoire sur les « Violences Urbaines et crise de l’Etat de droit » en 1998. Originaire de Fréjus, elle s’est installée en Alsace en 2000 pour des raisons professionnelles. Aujourd’hui, elle est cadre dans un grand groupe paritaire de protection sociale.
    Juriste et rédactrice de contrats d’assurance, elle s’est spécialisée dans le domaine de la prévoyance et de la santé collective.
    Mariée et mère de famille, Virginie a passé quelques années à l’étranger, notamment lors d’une expatriation de 2 ans à New York.

    Sympathisante depuis longtemps, Virginie a formellement adhéré au Front National en 2013. Elle s’est présentée aux élections Départementales de 2015 dans le Canton de Saverne, puis aux Régionales comme tête de liste.

    Elue Conseillère régionale du Groupe Les Patriotes-Front National et vice-présidente du groupe pour les affaires alsaciennes, Virginie est membre de la commission permanente du Grand Est. Elle siège au sein de la commission Relations Internationales et est référente du groupe pour la commission Innovation.

test
Email
legislatives2017@virginiejoron.fr
Adresse
Maison de la Région, 1 place Adrien Zeller, BP 91006 Strasbourg
Fixe
Mobile
Mots-clefs
67, Bas-Rhin, Virginie JORON